Schiele et Basquiat à la Fondation Vuitton

Publié le 03/12/2018

Première surprise de ces expositions, car La Salamandre n'avait pas potassé avant, pour se préserver des opinions diverses et variées des spécialistes de l'art ... ce n'est pas un face à face entre 2 monstres de l'art, mais un côte à côte. Un peu déçue, tout de même, car j'aurais aimé les confronter. Peu importe, nous commençons par Egon Schiele, puis nous arpentons Jean-Michel Basquiat.

Le seul point commun entre les deux serait il leur durée de vie? 28 ans, et cette création abondante et fulgurante ... En fait, nous devrions dire, "tant de fureur". Les deux ont exprimé une violence et une explosion dans leurs oeuvres. À leur manière, et pour des raisons diverses, certes.

Egon Schiele semble imploser. Les lignes, les couleurs, une espèce de frisson dans son trait, ces formats intimistes, ces visages qui nous regardent - nous percent, une introspection permanente. Certains dessin nous laissent dans un malaise car nous nous sentons voyeurs. Ma période préférée est sans conteste cette de 1917, un an avant sa mort. Les traits sont toujours aussi frissonnants, mais plus précis. Les couleurs sont plus fluides. Les visages sont toujours aussi véridique, intimes.

J'ai moins d'affinités avec Basquiat. J'avais vu une exposition au Palais de Tokyo il y a quelques années, et je garde toujours ce sentiment de rester en dehors de la toile. Beaucoup de rythme, de couleur, de mots, de messages dans ses toiles. Une sensation de bord du gouffre, de rage, d'explosion. Beaucoup d'allusions à la condition des noirs. A mon goût moins subtile que Schiele.

Il n'en reste pas, néanmoins, que c'est une exposition exceptionnelle, de grande ambition, et qui vaut la peine d'être vue....

A la Fondation Louis Vuitton jusqu'au 14 janvier 2019.

Pour en savoir plus :

- La Fondation Louis Vuitton

- L'exposition Egon Schiele

- L'exposition Jean-Michel Basquiat

- Le Monde: Expositions Basquiat-Schiele : pourquoi réunir ces deux géants de l’art ?

- Jean-Michel Basquiat et Egon Schiele à la Fondation Vuitton : deux univers et sept points communs

- Telerama: Egon Schiele à la Fondation Louis-Vuitton, le trait virtuose d’un enfant terrible

COMMENTAIRES

DeCommentaire
Jean-Pierre
23/01/2019

Très belle expo effectivement. Comme vous, j'ai été déçu de les voir côte à côte, mais ayant un vrai faible pour Basquiat, j'ai adoré. La collection Basquiat exposée était magnifique et exhaustive. Un vrai bonheur de voir toutes ces oeuvres.

Ajouter un commentaire

Achats sécurisés

© 2019 centredartlasalamandre.fr. Tous droits réservés. Politique de confidentialité